But du projet

But du projet :

Créer un mouvement de 10 à 15 jeunes qui veulent obtenir leur maturité fédérale en étudiant sur des cours à distance, à leur rythme, en organisant eux-mêmes leur travail, dans un lieu commun qui leur est expressément dévolu, où ils peuvent s’entraider et se retrouver, et bénéficier de l’aide d’un coach professionnel. Ce mouvement est appelé Marre de café en référence au ras-le-bol de nombreux gymnasiens de ne pouvoir prendre leur vie en main à ce stade de leur existence et à l’énergie artificiellement produite par le café, souvent utilisée pour « tenir le coup ».